Tablettes et jeux collaboratif

Toujours dans la série des « je veux faire du numérique en médiathèque, mais j’ai rien d’autre que mes tablettes », orientons-nous cette fois-ci vers le jeu vidéo. On aimerait tous.tes disposer d’un superbe espace avec écrans géants, casques VR, nouvelles consoles et connexion internet au top du top, mais force est de reconnaître qu’une fois sur deux, on se retrouve en médiathèque avec de veilles consoles dont même votre petit.e cousin.e ne veut plus, une connexion aussi vaillante que mère-grand passé 20h, et au mieux une petite flotte de tablettes. Sans céder au désespoir, voyons un peu quoi faire avec trois bouts de ficelle.

/!\ Dans cette rubrique « Sur mes étagères », je ne vous donnerais pas d’animation clé en main, mais plutôt une sélection de documents utiles pour animer vos espaces.

Cette semaine, j’avais envie de vous parler de jeux collaboratifs. D’une part, parce qu’il s’agit d’un genre de jeu assez peu représenté sur le marché, qui préfère le compétitif pour s’attirer les lettres de noblesse de l’e-sport. C’est simple, lorsque l’on cherche un bon petit jeu canap’ pour jouer entre potes, c’est bien souvent pour se tataner virtuellement la tronche. Pourtant, le jeu (et notamment le jeu vidéo) est un formidable outil d’apprentissage et d’expérimentation. En médiathèque, on l’utilise beaucoup (entre autres) comme un vecteur de lien social, et il me parait important de mettre en avant la collaboration dans ce lien social, même si mettre un petit Perfect aux gamins durant une partie de Tekken fait toujours plaisir.

Voici donc mes deux petits jokers qui marchent à tous les coups pour jouer en coop’ aussi bien avec mes usagers.ères qu’avec mes collègues, même les moins joueurs.euses.

Minecraft : Pocket edition

Eeeet oui. Bien sûr, Minecraft s’impose comme un indispensable du jeu tablette en bibliothèque. Malgré ses graphismes qui peuvent repousser au premier abord, il s’agit d’un fabuleux jeux « bac à sable », comprenez : du lego virtuel. Vous pouvez y construire tout ce que vous voulez sans aucune limite en mode  créatif, ou bien jouer en mode survie et devoir adapter vos envies créatives à l’environnement plus ou moins hostile. Très vite, il faut apprendre à travailler en équipe, se répartir les tâches… et réparer les erreurs des autres.

Minecraft est un peu le jeu à avoir en médiathèque. Les ateliers à mettre en place à l’aide de cet outil sont nombreux, que vous passiez par des défis de création, de l’impression 3D de réalisations in game ou simplement par des séances de jeu classiques. Pour l’avoir mis en place il y a plusieurs mois de façon régulière dans mon espace numérique, en complément des consoles plus « traditionnelles », c’est un sacré succès. Les enfants jouent ensemble, se rencontrent autour d’une partie. « Tu veux rejoindre notre monde ? » « Ok, j’arrive ! » et voilà, un lien est déjà créé.

Je reviendrais dans un prochain article (un jour, sans doute, promis) sur des animations à mettre en place avec ce jeu, les difficultés rencontrées, l’intérêt pédagogique.

Space Team

Mon chouchou, c’est lui. Dans Space Team, chaque joueur se munie d’une tablette comme d’un tableau de bord de votre superbe vaisseau spatial. Vous êtes une équipe de l’espace, qui n’a rien à envier à l’équipage d’un USS Enterprise ou presque.

Des instructions vont apparaître à l’écran, vous ordonnant d’activer tel ou tel bouton « Activez le powergel« , « Enclenchez la iono-stabilisation » « Négociez avec les aliens« . À vous d’exécuter les ordres en appuyant sur le bon bouton sur votre tableau de bord… sauf que, ce n’est peut-être pas sur votre tableau de bord qu’est présent la iono-stabilisation, mais sur celui de votre équipier ! Il va donc falloir déclarer chaque instruction, afin que le bon joueur appuie sur le bon bouton, tout en restant attentif aux instructions des autres joueurs.

Fous rires assurés, très vite on se crie dessus, on essaie de mettre en place des stratégies d’écoute, de tour de parole, et on fini par tous parler en même temps dans la panique générale.

Space Team est un super jeu de communication, un peu comme Keep Talking and Nobody Explodes, pour ceux qui connaissent. Facile à appréhender pour peu qu’on sache lire, ultra ludique et efficace pour changer un peu les habitudes de jeu de vos joueurs.euses.

 

Voilà pour la sélection de cette semaine ! Si vous connaissez d’autres titres collaboratifs sur tablette, n’hésitez pas à me les suggérer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *